image_pdfimage_print

L’Estelle, un bateau parti de Suède pour briser le blocus de la bande de Gaza, fera escale à Douarnenez (Bretagne) et au Pays Basque (Donostia-San Sebastian et Bermeo) dans les prochains jours. L’Estelle est aidé par la Flot­tille de la Liberté, regroupant des cen­taines de mili­tants et citoyens du monde entier, qui en 2011 a tenté de briser le blocus de la bande de Gaza.

Le navire sera en Bretagne du dimanche 19 au mercredi 22 août à l’invitation du Festival de cinéma de Douarnenez, un festival qui cherche à montrer à un large public la réalité de différents peuples minorisés et qui invite chaque année des peuples qui ont en commun de lutter pour leurs identités, souvent bafouées. La 35e édition du festival a par ailleurs réservé une place spéciale au Pays Basque.

Après Douarnenez, le superbe trois mâts-cargo fera escale au Pays Basque sud, le dimanche 26 août à Donostia-San Sebastian et le mardi 28 août à Bermeo, avant de poursuivre sa route vers la Palestine, où le navire est attendu « courant octobre ».

À chaque escale, le navire sera accueilli par les militant​s de la soli­darité inter­na­tionale qui défendent les droits du peuple pales­tinien et demandent la levée du blocus de Gaza. Tout au long de sa traversée, le navire souhaite sensibiliser l’opinion publique sur le blocus et apporter des informations sur la situation dans la bande de Gaza, à travers des conférences, des concerts et des festivals.

En 2010, le Mavi Marmara, qui faisait partie d’une coalition appelée « Flottille de la Liberté pour Gaza », a été pris d’assaut par les forces israéliennes qui ont tué neuf militants. En 2011, une deuxième flottille, qui comprenait plusieurs navires – parmi lesquels le Gernika – et des militants du monde entier, a été empêchée de partir pour Gaza par les autorités grecques.

« Après les deux flottilles, nous avons bien sûr décidé que nous devions continuer parce que le siège est toujours là, et que nous allons le dire, le répéter encore et encore, aussi longtemps que le siège existera, nous reviendrons encore et encore jusqu’à ce que le siège soit levé intégralement et définitivement, » a dit Dror Feiler, musicien israélien d’origine suédoise, et l’un des porte-parole de la troisième flottille.

http://shiptogaza.se/en/follow-estelle

Source et vidéo:

 

http://www.eitb.com/fr/infos/international/detail/940246/flottille-gaza–estelle-attendu-douarnenez-au-pays-basque/