Dans un hôpital. A la plage. Le Hamas, nous dit Israël, se cache parmi les civils

Selon Israël, Le Hamas est lâche et cynique.

Two Palestinian girls run past a damaged ambulance in Gaza

Deux filles palestiniennes courent près d’une ambulance endommagée à Gaza dimanche. Oliver Weiken/EPA

Ils se sont cachés à l’hôpital El-Wafa.

Ils se sont cachés à l’hôpital Al-Aqsa.

Ils se sont cachés à la plage, où des enfants jouaient au football.

Ils se sont cachés dans la cour d’un vieillard de 75 ans, Muhammad Hamad.

Ils se sont cachés dans les quartiers résidentiels de Shujaya.

Ils se sont cachés dans le voisinage de Zaytoun et Toffah.

Ils se sont cachés à Rafah et Khan Younis.

Ils se sont cachés dans la maison de la famille Qassan.

Ils se sont cachés chez le poète Othman Hussein.

Ils se sont cachés dans le village de Khuzaa.

Ils se sont cachés dans les milliers de maisons endommagées ou détruites.

Ils se sont cachés dans 84 écoles et 23 centres médicaux.

Ils se sont cachés dans un café où des Gazaouis regardaient la Coupe du Monde.

Ils se sont cachés dans les ambulances où on essayait de soigner les blessés
.
Ils se sont cachés dans 24 cadavres enfouis sous les décombres.

Ils se sont cachés dans une jeune femme aux pantoufles roses étalée sur le trottoir, abattue dans sa fuite.

Ils se sont cachés dans deux frères, de huit et quatre ans, couchés dans l’unité de soins intensifs pour brûlés à Al-Shifa.

Ils se sont cachés dans un petit garçon dont le père emportait les morceaux dans un sac plastique.

Ils se sont cachés dans le « chaos indescriptible de corps » qui arrivaient dans les hôpitaux de Gaza.

Ils se sont cachés dans une vieille femme, étendue dans une mare de sang sur un sol de pierre.

Le Hamas, nous disent-ils, est lâche et cynique.

Traduction : J.Ch. pour l’Agence Média Palestine

Source: The Guardian