Cinéma palestinien : « CONTE DES TROIS DIAMANTS » de Michel KHLEIFI proposé cette semaine par le Palestine Film Institute

Source : Palestinian Films Platform

L’institut du film palestinien poursuit sa programmation hebdomadaire avec le film « CONTE DES TROIS DIAMANTS » de Michel KHLEIFI.

Fiction. Belgique/Grande-Bretagne/Palestine/France/Suisse, 1995, 1h42.
Avec : Bushra Qaraman, Mohammad Nahhal, Hana Ne’meh, Ghassan Abu Libda, Makram Khouri…

Aujourd’hui, 20 mai, à partir 17h, heure de Jérusalem, la Plateforme des Films Palestiniens est honorée de vous proposer, pour la toute première fois, une diffusion exclusive de la version restaurée du « Conte des trois diamants » du légendaire cinéaste palestinien, Michel Khleifi.

Le film sera disponible jusqu’au 27 mai sur le site officiel de Palestinian Film Institute.

Synopsis : Conte des Trois Diamants par Michel KHLEIFI

L’histoire se déroule à l’époque de la première intifada. Youssef, le personnage principal, est un adolescent de 12 ans. Il rencontre une jeune gitane qui lui raconte l’histoire d’un collier acquis jadis en Amérique du Sud pour sa grand-mère. Il manque trois diamants à ce bijou. Si Youssef retrouve les pierres, il pourra épouser la jeune fille. Le film est un conte philosophique qui aborde la réalité palestinienne sans donner dans le militantisme : l’enfermement et le désir de liberté, les frontières et le rêve de les franchir.

Presse : un film sur l’intifada et A MI-CHEMIN DE LA FABLE ENFANTINE ET DU DOCUMENTAIRE DE GUERRE, «LE CONTE DES TROIS DIAMANTS» DE MICHEL KHLEIFI, OU LA QUÊTE POÉTIQUE-POLITIQUE D’UN ENFANT DE GAZA. UN CONTE À RÉSISTER DEBOUT.

Michel KHLEIFI

Le réalisateur Michel Khleifi est né en 1950 dans une famille arabe palestinienne. Il vit à Nazareth jusqu’en 1970. Il s’installe ensuite à Bruxelles où il suit des cours à l’INSAS. Il en sort diplômé en mise en scène de théâtre, radio et télévision en 1977. Travaillant pour la télévision belge, il se voit confier la réalisation de reportages d’une heure pour l’émission « A suivre », magazine hebdomadaire d’information. Il réalise alors de nombreux reportages. Pour la radio belge, il réalise et met en ondes plusieurs émissions. En 1980, il tourne son premier long métrage, La Mémoire fertile.

Michel KHLEIFI est l’auteur de « La Mémoire fertile » (1980), « Noce en Galilée« , couronné à Cannes du Prix de la critique internationale en 1987, « Cantique des pierres » projeté à un Certain Regard à Cannes en 1990, « L’ordre du jour » (1993) et « Conte des 3 diamants » (1994) ; « Forbidden Marriages in Holy Land« (1996) ; « Route 181 : Fragments d’un voyage en Palestine-Israël » – co-réalisé avec Eyal Sivan (2002) ; « Zindeeq » (2009).

Merci beaucoup à CINEMATEK pour la mise à disposition de ce film.

Source : Palestinian Film Institute