Partagez cette article
  •  
  •  
  •  
  •  
image_pdfimage_print

Par l’Agence Média Palestine, 25 Février 2020

Quentin Tarantino et sa femme Daniella Pick par Amir Meiri

Le réalisateur hollywoodien Quentin Tarantino a décidé de poser ses valises… en Israël, avec sa femme Daniella Pick, chanteuse d’origine israélienne. Le couple Tarantino s’est installé dans une somptueuse maison au nord de Tel Aviv, d’une superficie de 500 mètres carrés.

Dans une récente interview qu’il a accordée au journal israélien Yedioth Aharonoth, publiée le 14 janvier 2020, Quentin Tarantino a déclaré à propos d’Israël: « J’aime le pays et les gens sont vraiment gentils, surtout avec moi et ils ont l’air ravis à l’idée que je sois ici. » 

Rappelons qu’outre de nombreux films policiers à succès, Tarantino est le réalisateur de Django Unchained. Ce film retrace les horreurs de l’esclavage dans les États-Unis d’avant la guerre de Sécession, et raconte l’émancipation violente d’un jeune esclave noir, prêt à tout pour retrouver sa liberté.

On peut penser que l’un des objectifs du film est de glorifier la lutte des plus faibles, ici les esclaves noirs face aux colons blancs d’Amérique. Comment ne pas penser aux Palestiniens face aux colons israéliens? 

On pourrait croire à une leçon de morale anti-raciste de la part du réalisateur américain, alors comment peut-il rester silencieux face au traitement infligé aux Palestiniens par une politique israélienne que beaucoup qualifient d’Apartheid?

On peut se réjouir qu’un tel film donne une voix aux opprimés, alors comment Tarantino peut-il déclarer, à propos des tirs de missiles provenant de la bande de Gaza : « Je n’ai pas peur. Comme tout le monde ici, je ne les entends pas vraiment. » N’entend-il pas non plus les crimes de guerre régulièrement commis par Israël sur le peuple palestinien?

Rappelons que Django Unchained a rapporté plus de 420 millions de dollars. Peut-être qu’au delà du message progressiste d’un tel film, la seule cause qui intéresse Quentin Tarantino aujourd’hui est celle de son porte-monnaie?