image_pdfimage_print

Le 5 juin 2020

Brown University, l’une des meilleures universités américaines a nommé l’éminent universitaire, le professeur Beshara Doumani, premier titulaire de la «Chaire Mahmoud Darwich» qu’il inaugure pour une entrée en fonction dès juillet 2020.

Cette chaire de professeurs en études palestiniennes, est la première du genre dans cette université. Fondée en 1764, Brown University, fait partie de la « Ivy league », un ensemble d’universités américaines rassemblant les plus anciennes et les plus prestigieuses du pays : Brown, Columbia, Cornell, Dartmouth, Harvard, Princeton, Yale. La création de cette chaire est en hommage au célèbre poète palestinien Mahmoud Darwich considéré comme l’un des plus grands poètes arabes contemporains, sans doute le plus lu et le plus traduit dans le monde. « Toute la poésie de Darwich est une célébration de la vie, y compris dans la mort », écrit le poète tunisien  Tahar Bekri. Décédé en 2008, Mahmoud Darwich est aussi devenu la voix de son peuple : « Sans doute avons-nous besoin aujourd’hui de la poésie, plus que jamais. Afin de recouvrer notre sensibilité et notre conscience de notre humanité menacée, et de notre capacité à poursuivre l’un des plus beaux rêves de l’humanité, celui de la liberté ».

Professeur d’histoire moderne du Moyen-Orient et directeur des études sur le Moyen-Orient au sein du département d’histoire de Brown, Beshara Doumani est l’auteur de nombreux ouvrages, essais, articles sur la Palestine et l’histoire du Moyen-Orient.

Elias Muhanna, professeur à Brown University, affirme : « En réunissant les noms Mahmoud Darwich et Beshara Doumani, la nomination témoigne de la vitalité de la vie palestinienne, culturelle et politique du monde dans l’espace académique. La chaire Mahmoud Darwich et la nomination de Beshara Doumani en sont un véritable marqueur. Il s’agit de la première chaire de professeurs en études palestiniennes dans une université nord-américaine. C’est une étape importante pour les études palestiniennes dans le monde universitaire occidental. Une reconnaissance institutionnelle attendue depuis longtemps ».

« La chaire Mahmoud Darwich » à l’Université Brown, couvre la poésie, la littérature et l’histoire de la Palestine et de sa diaspora. Ce couronnement international perpétue la mémoire et l’existence de la Palestine et du peuple palestinien sur la carte du monde. Fatima Guemiah.

Beshara DOUMANI

Professeur titulaire à l’Université de Pennsylvanie, Beshara Doumani a rejoint Brown en 2012 après quatorze ans d’enseignement à l’Université de Californie, Berkeley. Il est le fondateur de New Directions for Palestine Studies à l’Université Brown.

Professeur d’Histoire moderne du Moyen-Orient et directeur fondateur des études sur le Moyen-Orient, ses recherches portent sur les groupes, les lieux et les périodes marginalisés par les études traditionnelles sur le Moyen-Orient moderne et moderne, en mettant l’accent sur l’histoire sociale, économique et juridique de la Méditerranée orientale. Il écrit également sur les thèmes du déplacement, de la liberté académique, de l’éthique et de la politique de production de connaissances et de la condition palestinienne.

Parmi, les ouvrages de Beshara Doumani ont peu citer : « La vie familiale en Méditerranée ottomane, une histoire sociale», « Redécouvrir la Palestine, les  marchands et les paysans à Jabal Naplouse 1700-1900 » et « Histoire de la famille au Moyen- Orient: Ménage, propriété et sexe ».

Il a également publié de nombreux articles sur l’histoire et l’historiographie palestinienne. Il a dirigé de 2008 à 2010, l’équipe qui a produit un plan stratégique pour la mise en place d’un musée palestinien à Birzeit de De 2008-2010.

Membre des comités de rédaction du Journal of Palestine Studies et Jérusalem trimestrielle, il est lauréat du « Prix Séminaire Sawyer de la Fondation Andrew W. Mellon » pour son ouvrage « Déplacement et fabrication du monde moderne, histoires, écologies et subjectivités ». Ce dernier fut l’objet d’études d’un séminaire pour lequel, il a organisé des  ateliers et cours, durant toute une année. Il est également lauréat de « Woodrow Wilson International Center for Scholars » et  de « Wissenschaftskolleg zu Berlin ».