image_pdfimage_print

+972 Magazine – 9 décembre 2018

Adam Rafaelov aura passé au total 87 jours en prison pour avoir refusé de rejoindre les Forces de défense israéliennes en raison de leur domination « continue, violente et oppressive » sur la Cisjordanie et la bande de Gaza ».

L’objecteur de conscience israélien Adam Rafaelov (Meservot)

 

Un organisme disciplinaire des FDI vient de condamner, vendredi, l’objecteur de conscience israélien Adam Rafaelov à 10 jours de prison militaire à cause de son refus de rejoindre l’armée pour son service militaire. Rafaelov, 18 ans, originaire de Kiryat Motzkin dans le nord d’Israël, a déjà été emprisonné sept fois depuis sa première condamnation en juillet. Après avoir purgé sa peine en cours, Rafaelov aura passé 87 jours derrière les barreaux.

La conscription militaire est obligatoire pour la plupart des Israéliens juifs.

« Le régime se sert de la violence pour satisfaire ses intérêts économiques ou son idéologie nationaliste » écrit Rafaelov dans sa déclaration initiale de refus. « Le régime israélien justifie sa violence envers les Palestiniens en prétendant défendre la patrie juive. Mais il est impossible de justifier sa domination continue, violente et oppressive sur la Cisjordanie et la bande de Gaza. L’opinion publique israélienne a décrété quel doit être le sort des Palestiniens, et ils sont privés de leurs droits humains fondamentaux ».

« Israël se dit fier d’être ‘l’armée la plus morale du monde’, mais il n’y a rien de moral dans une occupation et une oppression. Une domination militaire, de piètres conditions de vie, des démolitions de maisons, un siège – tout cela entre dans la vie de tous les jours des Palestiniens soumis à un occupant fasciste et discriminatoire. Je refuse de participer à un système qui va à l’encontre de ma vision du monde. Je refuse de permettre à ce système de continuer à exister sans y résister ».

Rafaelov est soutenu par Mesarvot – Refus de servir l’occupation, un réseau populaire qui regroupe des personnes et des organisations qui refusent d’entrer dans les FDI pour protester contre l’occupation.

Rafaelov rejoint Hillel Garmi, 18 ans, qui a passé plus de 100 jours en prison militaire pour avoir refusé de rejoindre l’armée. Au cours des derniers mois, Garmi a échangé des lettres publiques avec Ahmed Abu Artema, l’un des organisateurs de la Grande Marche du Retour à Gaza, dans lesquelles il appelle à rejoindre la lutte pour parvenir à une solution qui « tire sa légitimité des principes universels de justice ».

Traduction : JPP pour l’Agence Média Palestine

Source: +972