Partagez cette article
  •  
  •  
  •  
  •  
image_pdfimage_print

3 janvier 2020

Légende photo: Des Palestiniens participent à une manifestation contre la détention administrative, devant le bureau de la Croix rouge, à Gaza, le 22 février 2018. [Photo: Ashraf Amra]

Le Centre d’études sur les prisonniers palestiens a déclaré hier qu’Israël avait émis 1022 ordres de détention administrative contre des Palestiniens en 2019.

Le groupe a indiqué dans un communiqué qu’il y avait eu en 2019 10% d’ordres de détention administrative — c’est-à-dire un emprisonnement sans charges ni procès — émis par des tribunaux israéliens en plus par rapport à 2018, où 920 ordres avaient été recensés.

Le porte-parole Riyad Al-Ashqar a dit que 380 nouveaux ordres de détention administrative avaient été émis en 2019, la majorité concernant des prisonniers libérés auparavant, et 642 renouvellements.

Certains prisonniers voyaient leurs ordres de détention renouvelés pour la sixième fois, a expliqué Al-Ashqar.

20% des ordres ont été émis dans les villes de Cisjordanie occupée, Hébron, Ramallah et Bethléem.

Trad. CG pour Agence Media Palestine

Source: Middle East Monitor