image_pdfimage_print

Pétition initiée par  » Jewish Voice For Peace » (Une voix Juive pour la Paix )

Mays Abu Ghosh, une étudiante palestinienne de 21 ans, est dans une cellule israélienne et elle est victime de tortures aux mains de ses geôliers. Mays, qui a été arrêtée pour son militantisme, a été interrogée si violemment que ses parents pouvaient à peine la reconnaître – et pourtant son histoire horrible ne suscite ni réactions fortes ni une vraie couverture médiatique. 

Le 29 août, Mays a été arrêtée chez elle au cours d’une rafle d’étudiants militants palestiniens et elle est détenue sur la base d’accusations fabriquées aberrantes.

En tant qu’étudiante journaliste, Mays défend haut et fort les droits des Palestiniens. Elle est maintenant torturée pour sa résistance, tout au long de sa vie, au déplacement forcé des Palestiniens, et elle est qualifiée de « dangereuse terroriste » pour son travail d’organisation avec d’autres étudiants contre l’oppression israélienne des Palestiniens. Ses « crimes » incluent la participation à une conférence sur le droit au retour des Palestiniens au Liban et à une émission de radio dans laquelle elle a parlé de la mort de son frère. 

Ne vous y trompez pas : Mays a été incarcérée pour son engagement pour la justice.

Cela fait longtemps qu’Israël torture ses prisonniers, une honte pour ce pays. La torture n’est JAMAIS acceptable et la réaction publique n’est pas assez forte. 

Joignez-vous à nous pour demander que CESSE la torture en Israël et que Mays Abu Ghosh et les nombreuses autres personnes incarcérées sur de fausses accusations soient libérées. 

Quand ses parents ont finalement été autorisés à la voir, Mays était si tuméfiée et visiblement blessée qu’elle était à peine reconnaissable. Sa mère n’a pas pu la prendre dans ses bras parce que son corps lui faisait trop mal. Cela me brise le cœur d’y penser et me fait bouillir.

Nous ne pouvons pas autoriser cet abject simulacre autoritaire de « justice » à continuer. Aidez-nous à faire en sorte que l’histoire de Mays ne reste pas ignorée. Signez notre pétition pour exiger la libération de Mays et de ses codétenus, et la fin de la torture des Palestiniens en Israël.

Merci pour tout ce que vous faites. 
Granate Kim
Directrice de la communication, Jewish Voice For Peace