image_pdfimage_print

Par Asa Winstanley, 6 mars 2020

Ken Loach à la remise des BAFTA (équivalent des César) le mois dernier à Londres.
(Richard Goldschmidt / piQtured)

Un des principaux galas de bienfaisance britanniques a rejeté les exigences d’un lobby israélien pour qu’il prennent ses distances avec le cinéaste socialiste Ken Loach et avec l’auteur et poète de littérature jeunesse Michael Rosen.

Jeudi, Carton Rouge pour le Racisme a déclaré qu’il maintenait la « décision de travailler avec Ken et Michael, qui sont tous deux des soutiens de longue date ».

Le mois dernier, l’association, qui travaille à combattre le racisme dans le football, a annoncé que Loach et Rosen seraient les juges de sa compétition annuelle pour les enfants des écoles.

Cette annonce a été immédiatement condamnée par le puissant lobby pro-israélien, le Conseil des Représentants des Juifs Britanniques, qui a dit de Loach que c’était un « choix minable » pour juger une compétition.

Peu après, le Conseil a écrit à l’association caritative, avec une série trompeuse de citations sorties de leur contexte qu’il attribuait à Loach. Ces citations condamnaient Israël et son idéologie officielle, le Sionisme.

Mais cette semaine, l’association caritative a rejeté l’exigence du Conseil de se débarrasser de Loach, déclarant que cela avait « pris du temps de réflexion et d’écoute, et nous nous en tenons à notre décision ».

La décision de l’association caritative a été facilitée par une démonstration massive de soutien aux deux hommes de la part de plus de 200 personnalités éminentes du sport, des arts, de l’université et du droit.

« Nous pensons que les réclamations demandant le retrait de Ken Loach en tant que juge d’une compétition sont le reflet de désaccords politiques, dont ceux concernant Israël-Palestine », a déclaré une lettre de soutien à l’association caritative. « Les accusation déplacées d’antisémitisme contre Ken Loach risquent de faire du tort à la menace réelle d’antisémitisme et d’autres formes de racisme. »

« Campagne sans fondement »

La lettre était signée par la légende du football Eric Cantona, l’ancien dirigeant de Manchester United Alex Ferguson, le ministre des Finances sortant du gouvernement fantôme du Parti Travailliste de Grande Bretagne John McDonnell, les défenseurs des droits civiques Geoffrey Bindman et Michael Mansfield, l’ancienne ministre du gouvernement Clare Short, les militants anglo-palestiniens Ghada Karmi et Ben Jama, les universitaires israéliens Ilan Pappe et Avi Shlaim, et beaucoup d’autres.

Une deuxième lettre de soutien a été signée par Miriam Margolyes, actrice vedette des films Harry Potter, les musiciens Roger Waters, David Gray, Brian Eno et Peter Gabriel, l’acteur et comédien Steve Coogan, et les directeurs Mike Leigh et Peter Kosminsky.

Margolyes, critique juive ouverte d’Israël, a dit qu’elle était « ravie » de la décision de l’association caritative de soutenir les deux hommes parce que c’est « la meilleure façon de répondre à une campagne d’accusations sans fondement. Ken Loach est un homme qui a consacré sa vie à combattre le racisme et il a mon soutien absolu ».

L’ancien député au Congrès National Africain, Andrew Feinstein, a écrit que la critique de Loach et Rosen « par le Conseil des Représentants Juifs, organisation qui ne me représente pas, ni, en fait, la majorité des Juifs britanniques, est encore une nouvelle tentative pour mettre sur le même plan la critique d’Israël et son occupation des territoires palestiniens et l’antisémitisme ».

Feinstein a dit que cette « confusion est fausse et extrêmement dangereuse car elle sape le véritable et essentiel combat contre l’antisémitisme et toutes les formes de racisme ».

Plus d’un demi million de jeunes ont pris part à cette compétition scolaire depuis son lancement en 1998, a dit l’association caritative.

Le Conseil des Représentants a réagi jeudi avec colère, lâchant ses coups contre Carton Rouge contre le Racisme en tant que « soi-disant association caritative anti-raciste ».

Amanda Bowman, vice-présidente du Conseil, a déclaré que le choix des juges était « honteux » et a prétendu que « la communauté juive » n’aurait « plus aucune confiance » en cette association.

Bien que le Conseil prétende généralement parler au nom des « principaux » Juifs de Grande Bretagne, défendant leurs intérêts, il passe la majeure partie de son temps à faire du lobbying pour Israël et à attaquer la gauche.

Un autre ennemi essentiel de Loach était le Mouvement des Juifs Travaillistes, organisation affiliée au Parti Travailliste britannique qui a des liens très forts avec l’ambassade d’Israël.

Loach a été l’une des principales victimes d’attaques ces dernières années à cause de son rejet de la « crise » fabriquée d’antisémitisme à l’intérieur du Parti Travailliste, et de son soutien à son dirigeant Jeremy Corbyn.

Il a réalisé plusieurs spots électoraux pour le parti Travailliste sous Corbyn.

Traduction : J.Ch pour l’Agence Média Palestine

Source : The Electronic Intifada