Partagez cette article
  •  
  •  
  •  
  •  
image_pdfimage_print

Par Palestine Film Institute, 7 mai 2020

L’institut du film palestinien poursuit sa programmation hebdomadaire avec le film « L’ANNIVERSAIRE DE LAILA de Rashid MASHARAWI.
Sous-titres en français (cliquer sur le bouton CC en bas à droite de l’écran).

Cette semaine, nous ne proposons pas seulement un film, mais célébrons un réalisateur et une grande distribution.

Nous espérons que vous apprécierez « L’ANNIVERSAIRE DE LAILA » de Rashid MASHARAWI produit par Cinetelefilms Prod. Une grande distribution en commençant par le légendaire Mohamad Bakri, avec Areen Omari, Nour Zoubi, Saleh Bakri, Maxim Sansour, Hussein Nakhleh, Fadi Alghoul, Rawan Odeh et d’autres encore.

Ne ratez pas à partir de 17h ce mercredi, heure de Jérusalem, la diffusion de ce film en streaming jusqu’au 20 mai. Palestinian Films Platform.

Synopsis : L’ANNIVERSAIRE DE LAILA

Pour le septième anniversaire de sa fille, Abu Laila ne désire qu’une chose : rentrer pour une fois de bonne heure à la maison afin de partager cette soirée en famille. Mais rien n’est moins simple pour cet ancien juge qui, alors qu’il rentrait en Palestine avec la ferme volonté d’aider son pays à sa reconstruction, a du se reconvertir en chauffeur de taxi. Confronté à l’irrationalité et le manque d’organisation de la société palestinienne, notre juge devra entreprendre un long et pénible chemin, véritable parcours du combattant, pour finalement retrouver sa maison.

Rashid MASHARAWI

Rashid Masharawi est né en 1962 à Shati, dans un camp de réfugiés de la bande de Gaza (Palestine), où il a vécu jusqu’à sa majorité. Dès l’âge de 18 ans, il commence à travailler dans le milieu du cinéma et de l’audiovisuel. Après avoir participé à l’élaboration d’une vingtaine de films, il passe à la réalisation. Ses longs métrages ou ses documentaires s’inspirent tous de sa propre expérience de la vie quotidienne en Palestine. Il fut le seul cinéaste à travailler en Palestine dans les années 80 et 90 et à décrire la vie dans les camps. Malgré la situation, il réside toujours à Ramallah afin de témoigner de la vie sous l’occupation israélienne. Il a réalisé plusieurs courts métrages et documentaires dont « Long days in Gaza », documentaire sur la guerre du Golfe et de ses influences dans la bande de Gaza. En 1996, il fonde à Ramallah le Centre de Production et de Distribution Cinématographique.

En 1993, il tourne son premier long métrage de fiction « Couvre-Feu ». Il réalise par la suite notamment : « Haîfa » (1995), « Saison de l’amour » (2001), « Un ticket pour Jérusalem » (2002), « Waiting » (2005), « Laila’s Birthday » (2008) et « Al Ajniha Assaghira » – « Les Petites ailes » (Les anges de Bagdad, Little Wings), 2009, « Land of the Story » (documentaire), 2012, « Palestine Stereo », 2013.

Source : Palestine Film Institute