image_pdfimage_print

Par Ali Salam, le 2 juin 2020

Image: PCHR

La municipalité de Jérusalem-Ouest a finalisé dimanche un ordre d’expulsion et de démolition de 200 structures industrielles appartenant à des Palestiniens dans le quartier de Wad al-Joz à Jérusalem-Est occupée, ont déclaré les sources.

Kamal Obeidat, président de la Chambre arabe de commerce et d’industrie de Jérusalem-Est, a informé l’agence de presse palestinienne WAFA que la municipalité de Jérusalem-Ouest avait émis un ordre final d’expulsion et de démolition de 200 structures de la zone industrielle de Wad al-Joz, dans le sud de la Cisjordanie.

Les bâtiments, construits il y a des décennies, abritaient notamment des magasins de réparation de voitures ou de vente de pièces détachées pour voitures, des restaurants, tous des commerces dont dépendent des Palestiniens pour leur subsistance et celle de leurs familles.

Sur un sujet proche, le militant du Comité pour la protection et la résistance Fuad Amour a informé Quds News Network que des colons israéliens d’une colonie illégal dans la région de Masafer Yatta, au sud des collines d’Hébron, avaient installé un mobile home dans le village palestinien de Tawani.

Des résidents et des militants palestiniens ont monté samedi dans le village une tente en solidarité avec les villageois et en soutien à leurs mesures de résistance contre les colons israéliens.

Traduction : MUV pour l’Agence Média Palestine

Source : WAFA, QNN