Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
image_pdfimage_print

Par Palestine Film Institute, le 16 juillet 2020

L’institut du film palestinien poursuit sa programmation hebdomadaire avec une série de courts métrages palestiniens. À voir à partir de ce jeudi 16 juillet à 11h (heure de Jérusalem). Vous pouvez visionner ces films jusqu’au 23 juillet. Sous-titres en anglais.
  • L’éléphant blanc (2018) par Shuruq Harb / 2018 / Expérimental / 13 mins. Utilisation d’images partagées sur Internet par des Israéliens pendant la guerre du Golfe, la première Intifada et des rassemblements musicaux, Shuruq Harb met en scène le portrait d’un adolescent palestinien dans les années 1990, en mettant en avant la culture pop israélienne.
  • Le tireur (2007) Ihab Jadallah / 2007 / Drame / 7 minutes. La Palestine est occupée par les médias internationaux et est le théâtre de reportages sensationnels. Les Palestiniens sont présentés comme des « interprètes » dans ces dramatiques journaux télévisés internationaux. Les cinéastes palestiniens se voient contraints de se conformer à leur violent « méta-script » et à ses bons-gars et méchants-récits. Ce film du jeune cinéaste palestinien Ihab Jadallah est à la fois une parodie rejettant cette contrainte. Le tireur se rebelle contre l’image de la Palestine propagée par les médias internationaux et subvertit cette représentation mise en scène de son pays et de ses gens. Dans son film, le « performer » devient actif: il part du scénario officiel et sort progressivement de son rôle.
  • Journey of a Sofa (2014) Alaa Al Ali / 2014 / Drame / 9 min. Ramener un canapé acheté jusqu’à sa maison est une tâche facile. Dans un camp de réfugiés palestiniens au Liban, cette tâche se transforme en un voyage Sisyphe révélant les complexités et les absurdités de la vie quotidienne au camp de Chatila au Liban.
  • La traversée (2017) Ameen Nayfeh / 2017 / Drame / 11 minutes. Shady et sa sœur Maryam sont très heureux de rendre visite à leur grand-père malade de l’autre côté du mur. Leur frère aîné Mohammed arrive à la hâte avec le permis de traverser. Ils arrivent à proximité d’un checkpoint, mais avoir un permis parfois ne suffit pas pour les laisser passer.
  • Condom Lead (2013) Arab & Tarzan Nasser / 2013 / Drame / 11 minutes. Un rêve d’espoir d’intimité et d’amour dans un monde brutal et diviseur.
  • Nous avons commencé par mesurer la distance (2009) Basma Alsharif / 2009 / Expérimental / 19 min. De longues images fixes, du texte, la langue et le son sont tissés ensemble pour déplier le récit d’un groupe anonyme qui remplit son temps en mesurant la distance. Transition de mesures innocentes en politiques, en examinant comment l’image et le son communiquent l’histoire. Nous avons commencé en mesurant la distance explore un désenchantement ultime avec les faits lorsque le visuel ne parvient pas à communiquer le faits tragiques.

Source : Palestine Film Institute