Spread the love
  •  
  •  
  •  
  •  
image_pdfimage_print
Source : IMEMC

Deux fois, dimanche, des colons israéliens illégaux ont brûlé des terres agricoles palestiniennes, d’abord près de Beita, une ville du nord-ouest de la Cisjordanie, selon un responsable local.

Le maire de Bita, Fuad Ma’ali, a déclaré à l’Agence de presse palestinienne WAFA que plusieurs colons israéliens avaient mis le feu à des centaines de dounams de terres agricoles, provoquant des dommages sur les cultures.

Quelque temps plus tard, un autre groupe de colons extrémistes israéliens avaient aussi mis le feu à des centaines d’oliviers appartenant à des Palestiniens, dans les villages voisins de Burin, au sud-ouest de Naplouse, et de Madama, au sud, rapporte une source locale.

Le responsable local chargé de surveiller les activités des colonies de peuplement d’Israël, toutes illégales, Ghassan Daghlas, a rapporté à WAFA que les colons de la colonie voisine illégale d’Yitzhar avaient brûlé des centaines d’oliviers sur lesquels les agriculteurs palestiniens comptaient pour gagner leur vie.

Ces attaques de colons illégaux contre des terres agricoles palestiniennes causent des difficultés aux agriculteurs, dans des tentatives évidentes de forcer la population locale existante à quitter ses terres pour permettre l’expansion des colonies voisines illégales.

En vertu de l’Article 19 de la Quatrième Convention de Genève, la puissance occupante (Israël) a l’interdiction de transférer une partie de sa propre population civile (des colons) sur le territoire qu’elle occupe (la Palestine).

Traduction : BP pour l’Agence Média Palestine

Source : IMEMC News