Gaza des Visages : lutter contre la déshumanisation des Palestinien.ne.s

Depuis le début du mois de novembre 2023, la campagne « Gaza des Visages », composée d’artistes et de citoyen.ne.s bénévoles, travaille pour ré-humaniser les Palestinien.ne.s.

Par l’Agence Média Palestine, le 16 novembre 2023

Face à la déshumanisation assumée et cultivée des Palestinien.ne.s dans les médias et les sphères politiques occidentales, un groupe d’artistes et de citoyens réunis autour du Collectif ARTISTS FOR PALESTINE à lancé une campagne du nom de « Gaza des Visages » pour re-humaniser les victimes des crimes de guerres perpétrés à Gaza par Israël.

Lors d’une action organisée le 15 novembre à Paris entre le quai d’Orsay et l’Assemblée Nationale, qui a rassemblé près de 200 élu.e.s une longue liste des enfants assassinés par les bombardements israeliens sur Gaza a été déployée avec des dizaines de portraits afin d’exiger une nouvelle fois un cessez-le-feu immédiat et de rappeler que les Palestinien.ne.s ne sont pas des chiffres à travers une campagne de visibilisation des histoires, des prénoms, des visages, des personnes assassinées par Israël depuis le 7 octobre 2023.

En effet, Johann Soufi, ancien chef du bureau juridique de UNRWA à Gaza et avocat spécialisé en droit, rappelle l’importance des mots choisis lorsqu’on parle des crimes de guerre perpétrés par l’armée d’occupation israélienne à l’encontre de la population de Gaza. La distanciation qui se traduit par des termes tels que « tué.e.s » ou encore « guerre » permet d’invisibiliser totalement le contexte historique de colonisation, d’occupation et d’asymétrie nécessaire pour comprendre ce qui se déroule sous nos yeux aujourd’hui. Cette distanciation permet de mal nommer les choses, de ne pas rendre claire la volonté génocidaire d’Israël et de présenter la situation comme une « guerre » à armes égales. Elle permet également d’insensibiliser une audience donnée quant au sort des Palestinien.ne.s, et de légitimer les crimes perpétrés par Israël dans la bande de Gaza, en Cisjordanie et en Palestine occupée.

Cette campagne nécessaire trouve sa place parmi les différents cortèges de manifestations en soutien à la lutte pour la libération de la Palestine à travers la France récemment, et compte également sur la participation de chacun.e pouvant et souhaitant le faire à travers ce message d’information : »Chacun.e peut participer en nous envoyant des photos avec des noms et des histoires. Des photos des noms et des histoires des martyr.e.s, avant d’être défiguré.e.s par la mort. Des photos des noms et des histoires des vivant.e.s, avec un message écrit court qu’ils.elle veulent adresser au monde. »

Chacun.e peut imprimer les posters et organiser des événements à l’aide des posters GAZA DES VISAGES, prêts à être téléchargés et imprimés via ce lien :

https://gazadesvisages.com/

Retour haut de page