Gaza : des dizaines d’hommes palestiniens détenus, maltraités et déshabillés par Israël

Selon l’ONG Euro-Med Human Rights Monitor, Israël a détenu, abusé et humilié des dizaines de civils palestiniens dans le nord de la bande de Gaza.

Par Emma Danion pour l’Agence Média Palestine, le 8 décembre 2023

Photo: Euro-Med Human Rights Monitor

Des photos et vidéos d’hommes palestiniens détenus, les yeux bandés et forcés à se déshabiller par des soldats des forces d’occupation israéliennes ont été diffusées ce jeudi 7 décembre. On peut y voir des hommes de tous âges, agenouillés en sous-vêtements et maltraités dans la rue et ailleurs dans le nord de la bande de Gaza.

Ils auraient été emmenés dans un endroit dont nous ignorons la localisation, et sont depuis portés disparus.

Selon l’ONG Euro-Med Human Rights Monitor, un témoin oculaire a déclaré qu’au moins sept hommes avaient été abattus par les troupes parce qu’ils n’avaient pas obéi assez rapidement aux ordres des soldats.

Les hommes auraient été arrêtés dans des maisons et des écoles de l’UNRWA près de Beit Lahia, abritant des familles déplacées dans le nord de la bande de Gaza. Des médecins, des universitaires, des journalistes et des personnes âgées figuraient parmi les personnes détenues.

Depuis plusieurs jours, les forces israéliennes ont lancé des campagnes d’arrestations aléatoires et arbitraires contre des personnes déplacées, y compris des médecins, des universitaires, des journalistes et des hommes âgés, dans les écoles Khalifa Bin Zayed et New Aleppo, toutes deux affiliées à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugié-e-s de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA).

L’ONG Euro-Med Human Rights Monitor a appelé à l’ouverture d’une enquête urgente sur les violations commises par l’armée israélienne à l’encontre des civils et a demandé aux Nations Unies d’assumer leurs responsabilités en agissant pour protéger les populations palestiniennes déplacées et assurer leur sécurité.

Le 6 octobre dernier, le poète et journaliste palestinien Mohammed El-Kurd avait alerté sur X d’autres comportements mortifères de l’armée israélienne : « Les forces israéliennes inondent le réseau de tunnels de Gaza avec de l’eau de mer, un crime aux conséquences dévastatrices pour l’infrastructure urbaine. Ce faisant, leurs avions ont largué des tracts citant le Coran : « et l’inondation les a saisis… » Nous avons affaire à des fanatiques génocidaires. »

Retour haut de page