La défaite historique d’Israël devant la CIJ prouve qu’il est temps pour l’Irlande d’agir

Par la Campagne de solidarité avec la Palestine en Irlande, le 26 janvier 2024

La campagne de solidarité Irlande-Palestine a salué aujourd’hui la décision préliminaire et les mesures prises par la CIJ pour empêcher Israël de poursuivre son attaque génocidaire à Gaza.

La principale de ces mesures est la demande faite à Israël d’agir pour empêcher les actes de génocide dans la bande de Gaza. Il s’agit d’une reconnaissance implicite du fait que l’attaque d’Israël contre Gaza, qui a tué plus de 1 % de la population en seulement quatre mois, est en effet plausiblement un acte de génocide.

Les mesures appellent également à l’ouverture immédiate de Gaza à l’aide humanitaire, ainsi qu’à la prévention et à la sanction de l’incitation au génocide par les responsables israéliens.

Concrètement, la seule façon de parvenir à la mise en œuvre complète de ces mesures est d’imposer un cessez-le-feu immédiat et permanent.

Enfin, il est désormais incontestable qu’Israël est jugé pour le crime de génocide. Cela devrait mettre en garde tous les bailleurs de fonds internationaux d’Israël, car la complicité de génocide est également un crime.

Il s’agit d’une défaite historique pour l’État génocidaire d’apartheid d’Israël et pour ceux qui le soutiennent, à la fois devant le tribunal mondial et devant le tribunal de l’opinion publique.

Bien entendu, même si les décisions de la CIJ sont définitives et contraignantes, ces mesures ne s’appliquent pas d’elles-mêmes, et Israël a l’habitude de refuser de se conformer aux décisions de la CIJ et du Conseil de sécurité des Nations unies.

Par conséquent, la communauté internationale doit contraindre Israël à mettre fin à sa guerre génocidaire contre le peuple palestinien de Gaza, et tous les États et entités privées qui apportent leur aide, accordent une couverture politique à cet assaut ou le rendent possible de toute autre manière doivent cesser immédiatement de le soutenir.

Comme l’a déclaré le Palestinian Anti-Apartheid Coordinating Committee (PAACC) : « la décision de la CIJ fait désormais peser une responsabilité juridique accrue – pour ne pas dire morale – sur les épaules des États qui respectent le droit international, de la société civile et des personnes de conscience du monde entier, afin de mettre un terme au génocide israélien en cours et de contribuer au démantèlement du système d’oppression qui le sous-tend ».

En particulier, le gouvernement irlandais doit maintenant s’acquitter de ses obligations en matière de prévention des génocides au titre de la Convention sur le génocide en imposant des sanctions légales à Israël et aux entreprises complices, notamment en mettant fin au commerce bilatéral des armes et en appliquant la loi sur les territoires occupés et la loi sur le désinvestissement des colonies de peuplement israéliennes illégales.

En outre, l’Irlande doit maintenant intervenir auprès de la CIJ du côté de l’Afrique du Sud, de la Palestine et de la justice.

Enfin, nous encourageons tous ceux qui croient en la justice pour le peuple palestinien à se joindre aux rassemblements organisés en Irlande demain, samedi 27 janvier, pour exiger une action de la part de notre gouvernement – y compris la marche à Dublin qui débutera à 13 heures au Garden of Remembrance.

Source : Campagne de solidarité avec la Palestine en Irlande

Traduction ED pour l’Agence Média Palestine

Retour haut de page