La violence des colons se déchaîne en Cisjordanie

Sous la protection de l’armée ce week-end, des centaines de colons ont envahi plusieurs villages palestiniens et ont incendié des propriétés privées.

Par l’Agence Média Palestine, le 15 avril 2024

Maison incendiée pendant l’attaque du village d’al-Mughayyir par des colons israéliens en Cisjordanie occupée, le 13 avril 2024. Photo : Reuters

Ce samedi 13 avril, suite à la disparition puis la mort de Binyamin Achimeir, un jeune Israélien de 14 ans, des colons israéliens ont encerclé et attaqué des villages de Cisjordanie occupée. Protégés par l’armée, ces colons ont attaqué les Palestiniens des villages qu’ils envahissaient et ont brûlé des maisons, véhicules et propriétés agricoles.

Selon l’organisation humanitaire Yesh Din et l’Agence de presse palestinienne Wafa, au moins 3 Palestiniens ont été tués par balles lors de ces attaques, dont deux ont pu être identifiés : Jihad Abou Alia, 26 ans, du village d’Al-Mughayyir ; et Omar Ahmed Abdel-Ghani Hamed, 17 ans, du village de Beitin. De nombreux blessés, principalement par balles, ont également été reportés par le Croissant-Rouge Palestinien.

Les colons s’en sont pris aux maison et terres agricoles des villages qu’ils attaquaient, déclenchant ainsi des confrontations avec les Palestiniens. Dans le village de Duma, des milices de colons armés, escortées par les forces d’occupation israéliennes, ont incendié les maisons, véhicules, récoltes et territoires agricoles des Palestiniens de la région.

Attaques menées dans le village de Duma, en Cisjordanie.

Dans le village d’Al-Mughayyir, au nord de Ramallah, une autre attaque de colons a blessé par balles au moins 18 palestiniens, alors que 50 maisons ont été incendiées. Les forces d’occupation israéliennes ont à nouveau protégé les colons lors de ces attaques, comme on peut le voir dans cette vidéo, lors de l’incendie d’un véhicule à Deir Dibwan.

Au total, une dizaine de villages palestiniens ont été assiégés au cours du week-end et attaqués par des centaines de colons. Le maire du village d’Al-Mughayyir, Amir Abou Alia, a déclaré à l’AFP que  » Des dizaines de colons attaquent le village et brûlent tout ce qui leur tombe sous la main« . Les colons ont poursuivi leurs attaques tout le week-end, sous la protection des forces d’occupation israéliennes, dans plusieurs villages et villes au sud de Naplouse (Douma, Burin, Qaryout, Qasra et Beit Furik), ainsi qu’au nord et à l’est de Ramallah (Al-Mughayyir, Beitin, Deir Jarir, Silwad, Ein Sinya, Abu Falah, Burqa, Atara et Al-Mazraa Al-Gharbiyya).

La violence israélienne s’est également accrue en Cisjordanie depuis octobre dernier, tuant 464 Palestiniens dans le territoire occupé sur cette période et en blessant des milliers d’autres, selon OCHA-oPt. Comme le reporte l’Agence Média Palestine régulièrement lors de points sur la situation en Cisjordanie, les attaques de colons se sont accrues en Cisjordanie depuis le 7 octobre : 704 attaques de colons contre des Palestiniens ont été documentées (soit une moyenne quotidienne de 4 attaques).

Plus de 8 000 Palestiniens ont également été arrêtés durant cette période, selon le Club des prisonniers palestiniens (CPP).

Dimanche 14 avril au soir, des Palestiniens abattent une partie du mur de séparation – long de 708 kilomètres – isolant des milliers de Palestiniens du reste du territoire occupé.

La rapporteuse spéciale des Nations Unies sur les territoires palestiniens occupés, Francesca Albanese, exige auprès de l’ONU le « déploiement d’une présence protectrice dans le Territoire palestinien occupé, avec les mandat explicite de prévenir et de repousser les attaques contre les civils. »

Retour haut de page