Cérémonie des Césars : des lauréat-e-s s’expriment pour un cessez-le-feu à Gaza

Lors de la 49ème Cérémonie des Césars, plusieurs réalisateurs-rices et acteurs-rices ont pris la parole en faveur d’un cessez-le-feu à Gaza.

Par l’Agence Média Palestine, le 26 février 2024

Kaouther Ben Hania. Crédits: Canal +

 Le 23 février dernier se tenait à l’Olympia la 49ème Cérémonie des Césars, alors qu’une manifestation se tenait devant la salle parisienne, à la fois contre les violences sexistes et sexuelles et pour un cessez-le-feu immédiat et permanent à Gaza. Ces revendications sont parvenues jusqu’au devant de la scène de l’Olympia, grâce à quelques interventions courageuses de certains lauréat-e-s. C’est la première fois qu’autant de voix du milieu du cinéma français se lèvent afin d’exprimer leur soutien pour le peuple palestinien et d’exiger un cessez-le-feu aux atrocités qui leurs sont infligées.

Kaouther Ben Hania, récompensée par le César du meilleur film documentaire pour ‘Les filles d’Olfa’, a déclaré : « Dire aujourd’hui ”arrêtez de tuer des enfants” devient une revendication radicale, c’est complètement hallucinant. […] On devrait utiliser notre notoriété. On ne va pas se taire. Il faut que le massacre cesse. Personne ne peut dire qu’il ne savait pas. Nous le savons. Il faut que ça s’arrête ».

Arieh Worthalter, César du meilleur acteur pour le film ‘Le Procès Goldman’, poursuit en appelant à un cessez-le-feu à Gaza : « Je me joins, moi aussi, comme tant d’autres, à un appel pour un cessez le feu à Gaza. Parce que la vie le demande, celle des Gazaouis et celle des otages ». L’acteur conclut avec un message en hébreu : « Grand père, c’est pour toi ».

Enfin, la réalisatrice Gala Hernández López, César du meilleur court-métrage documentaire pour ‘La mécanique des fluides’ a elle appelé la « France à s’engager concrètement dans des situations telles que celles vécues par le peuple palestinien aujourd’hui », en arborant le pin’s pastèque, symbole d’un appel au cessez-le-feu lors de la Cérémonie.

Au 141ème jour de son offensive sur Gaza, Israël a tué plus de 29 514 Palestinien-ne-s, dont au moins 12 300 enfants, et a blessé 69 616 personnes.

Retour haut de page