« Mon corps est à Paris mais mon cœur est à Gaza » : Saint Levant dédie un prix aux Palestiniens

L’artiste palestinien de renom Marwan Abdelhamid, reconnu sous le surnom de Saint Levant, a été nommé « Homme de l’année » 2023 par GQ Middle East. Lors de son discours de remerciement au Shangri La à Paris le 30 novembre, le chanteur a humblement dédié sa victoire aux enfants de Palestine, selon une vidéo partagée par la journaliste Bisma Parvez sur son compte Instagram .

Par The Express Tribune, le 4 décembre 2023

Marwan a déclaré sur une note sincère : « Aujourd’hui, mon corps est à Paris mais mon cœur est à Gaza. Gaza, la ville dans laquelle j’ai grandi et la ville pour laquelle je chante. » Originaire de Gaza, le lien du musicien avec la ville est un thème central de sa musique.

En acceptant cet honneur, Marwan a révélé qu’il lui avait été demandé de s’abstenir d’exprimer ses sentiments sur la Palestine alors que Gaza et la Cisjordanie continuent de subir d’intenses bombardements dans le cadre de l’opération militaire israélienne. « Ils m’ont dit de ne pas mentionner la Palestine si je gagnais ce prix ce soir », a-t-il révélé.

« Mais vous ne pouvez pas me censurer et je ne peux pas garder le silence alors que plus de 8 000 enfants palestiniens ont été assassinés par l’occupation israélienne qui dure depuis 75 ans », a déclaré sans détour le chanteur. Faisant allusion à la sémantique débattue de l’articulation des relations tumultueuses entre la Palestine et Israël, Marwan a insisté : « Ce n’est pas un conflit. C’est un métier vieux de 75 ans. »

Il a ajouté : « Et si j’avais le temps, je vous raconterais l’histoire de ces enfants palestiniens. Tous ces enfants avaient une voix. Un corps, un visage, un nom et des rêves comme nous tous. Et ce prix est pour eux. »

Plus tôt, GQ s’était rendu sur Instagram pour annoncer que le jeune homme de 23 ans était « l’homme de l’année ». Partageant un article carrousel avec les photos de Marwan et ses citations sur la Palestine, la publication l’a qualifié de « force captivante » dans la légende.

La légende continue en reconnaissant son influence tout en centrant son identité palestinienne. « Incarnant une riche éducation multiculturelle enracinée dans les luttes et les triomphes de la Palestine, de l’Algérie, de la France et de la Serbie, sa musique [de Saint Levant] en dit long sur la résilience et l’espoir. »

Citant à titre d’exemple son premier EP From Gaza, With Love sorti en mars 2023, la légende comprenait une citation de l’homme lui-même. « J’ai voyagé à travers le monde et pourtant je crois toujours que les Palestiniens comptent parmi les personnes les plus aimantes de cette planète. »

La légende félicitait également Marwan pour avoir contesté les idées faussement attachées à la région. « Je pense que dans tout mouvement musical, il y a des gens qui doivent briser certaines barrières », a déclaré Saint Levant.

Source : The Express Tribune

Traduction : AJC pour l’Agence Média Palestine

Retour haut de page