Des artistes de premier plan se désengagent de la salle britannique qui censurait la Palestine

Par Artist for Palestine UK, le 12 décembre 2023

Plus de 1 000 artistes annoncent leur refus de travailler avec Arnolfini de Bristol après la censure du cinéma et de la poésie palestiniens

  • Les meilleurs artistes de Bristol parmi ceux qui utilisent Arnolfini pour la censure
  • Faire taire la culture palestinienne est « inhumaine » au milieu des massacres à Gaza
  • Plus de 1 100 artistes déclarent refuser de travailler avec Arnolfini jusqu’à ce qu’il « répare le mal qu’il a fait »

Geoff Barrow et Adrian Utley de Portishead, Robert del Naja de Massive Attack, les écrivains Alice Oswald, Nikesh Shukla, Shon Faye, Travis Alabanza et Rachel Holmes font partie des nombreux artistes de Bristol qui ont écrit une lettre accusant l’emblématique Centre international d’art contemporain Arnolfini de « censure de la culture palestinienne ». 

La lettre fait suite à l’annulation par Arnolfini des événements cinématographiques et poétiques programmés par le Bristol Palestine Film Festival. 

Des centaines d’artistes britanniques et internationaux, dont Brian Eno, les écrivains Raymond Antrobus, Isabel Waidner, Lola Olufemi et Huw Lemmey, l’artiste de performance Colin Self et l’actrice Juliet Stevenson se sont joints aux artistes de Bristol pour signer et ont souligné :

« un modèle alarmant de censure et de répression au sein du secteur artistique » 

citant une série d’annulations récentes et de menaces contre des artistes défendant les droits des Palestiniens en Grande-Bretagne et au-delà.

Le centre artistique financé par l’État a affirmé avoir annulé les événements consacrés au cinéma et à la poésie parce qu’il « ne pouvait pas être sûr que les événements ne déboucheraient pas sur une activité politique ».   

Mais la déclaration du centre a été largement ridiculisée lorsqu’elle est apparue sur le compte Instagram d’Arnolfini. 

Arnolfini a organisé de nombreux événements aux thèmes ouvertement politiques. L’année dernière, Arnolfini a organisé un événement contre les crimes de guerre russes en Ukraine, une partie des ventes de billets étant reversée au Comité d’urgence en cas de catastrophes en Ukraine.

Des artistes de premier plan de Bristol, dont Lawrence Hoo, Batu, Giant Swan, Tom Marshman et Verity Standen, ont déclaré qu’après le meurtre de plus de 17 000 Palestiniens à Gaza et la destruction de plus de 100 sites patrimoniaux en quelques semaines :

« Faire taire les voix et les récits palestiniens à ce moment précis n’est pas seulement une trahison des principes fondamentaux du pluralisme et de la liberté dans les arts, c’est également inhumain ».

Les artistes visuels Jasleen Kaur, Ben Rivers, Paul Purgas, Tai Shani, Jumana Manna et Erica Scourti conviennent que l’héritage durement gagné de liberté dans les arts par la Grande-Bretagne :

« On ne peut pas permettre qu’elle devienne la proie de l’autoritarisme, du racisme et de la censure…. Quiconque se soucie du fonctionnement démocratique de nos institutions culturelles devrait être profondément préoccupé ».

Les artistes s’engagent à mener une action collective et exhortent d’autres artistes et publics à se joindre à eux, en déclarant :  «nous devons, à contrecœur, refuser la coopération avec le centre artistique et ne participerons à aucun de ses événements», jusqu’à Arnolfini : « s’engage publiquement à défendre systématiquement la liberté d’expression, sans exception pour la Palestine, et s’engage véritablement auprès de la communauté artistique de Bristol pour réparer le préjudice qu’elle a causé ».

L’artiste et compositeur de Bristol Nik Rawlings, qui était en pourparlers avec la galerie pour entreprendre une résidence à Arnolfini, a annoncé qu’il n’était plus disposé à le faire. Ils ont ajouté : « Nous voulons indiquer clairement que nous soutenons pleinement les travailleurs d’Arnolfini qui n’ont pas eu leur mot à dire sur ce sujet. Notre message s’adresse à ceux de la direction qui ont pris cette décision dommageable ; les signataires de cette lettre attendent d’Arnolfini une meilleure intégrité, transparence et leadership culturel. »

Vous trouverez ici la liste des signataires.

Source : Artiste for Palestine UK

Traduction : AJC pour l’Agence Média Palestine

Retour haut de page